MUTATION(S)

















Crédit photo: katia Contzen

Crédit photo: katia Contzen


 Interview  Virgin Copie :


Impression numériques, câdres A4 ; 
Dessins à l'acrylique sur miroirs 30x30cm ;
Dessin au scotch noir sur verre ; œuvre éphémère, dimensions variables.
Festival AUTOCHTONE # 01; 2015
Association POLYMORPHE.



In-situ 2.0








    crédit photo: Aurélie Savary

    crédit photo: Aurélie Savary

    crédit photo: Aurélie Savary

    crédit photo: Aurélie Savary

Un autre paysage, une nouvelle invasion labyrinthique.
A Carquefou dans le parc des Renaudières.
Impression latex noir sur bâche, structure acier, peinture glycéro blanche.
Art & Nature ; 2015

[aRbajt]




Il m’arrive de m’imposer des processus de réalisation proche du monde du travail et de sa « pénibilité », en l’occurrence dû à la répétition de gestes, d’actions. Cela correspond à une forme d’enfermement qui peut aussi bien être rassurante qu’inquiétante.
Ce qui me permet de m’évader est le côté absurde qui en résulte, puisque ma démarche sert à la réalisation d’une œuvre (ou le FAIRE a donc parfois autant d’importance que le RENDU FINAL) et non d’une tâche administrative ou bien industrielle œuvrant pour le « quelque chose d’utile ».




 [aRbajt]  :
Être dans une certaine forme d’absurdité, se plongeant dans le quotidien de nombre d’individus mais avec une tâche au demeurant inutile. Je procède au découpage en bon et dû forme de chambres à air dans le sens de la longueur, formant deux tas bien distincts « avant/après ». Les ustensiles sont apparents et même mis en évidence. Ce processus a commencé il y a 5 ans à titre expérimental et je le poursuis actuellement dans le cadre d’un projet scénographique.
Cette œuvre est donc une étape de mon travail puisque le résultat fera partit d’un autre projet. Je déplace et simplifie mon espace de travail dans le lieu d’exposition.

Une vidéo est présente lorsque la performance n'a pas lieu:
https://youtu.be/4_u7mG0BIzw



Installation performative
chambres à air, ciseaux électriques, ciseaux, cutter, combinaison de travail, bottes, planche, tréteaux.
Dimensions variables
L’Art est un Travail et un Art est un Travail et un Art …, Satellite Brindeau, Le Havre, 2015

Logoryth'm / Et Pal








Logoryth'm:
Dessins au feutre noir sur papier 50x50cm.
Et Pal:
plaques de caoutchouc, colle.
Dimensions variables.
Les Iconoclasses XV, Galerie Duchamp, Yvetôt 2014

At least As lost As Atlas







At least As lost As Atlas
Contours de cartes routières, épingles à coudre.
Dimensions variables.
Galerie MAM, Rouen, 2014
visuels: Mickaël Halley.


Every Fake Is Thing



                                                                     visuel: Arnaud Caquelard/ Ellah A. Thaun



Un dessin dans l’espace qui se propage, passe de la feuille de papier au volume. Inspiré de dessins de palettes trouvées dans l’espace urbain, je déconstruits-reconstruit cette installation qui se situe entre le laboratoire expérimental et le cabinet de curiosité. Ce laboratoire fonctionne comme les connexions d’un cerveau passant d’une information à une autre par le biais de ce rhizome linéaire noir, graphique. Il forme une sorte de narration absurde dont les pistes, les références vont de l’observation du phénomène « copier-coller » à la notion d’enfermement, du simple souvenir d’une personne aux images spontanées.

                                                               ................................

Spatially, my drawings spread, from flat sheets of paper into three-dimensional models. Wooden pallets encountered in the urban context inspired this installation: deconstructed and reconstructed, they create an experience somewhere between an experimental laboratory and cabinet of curiosities.This works like a brain, connecting information, one to another, black lines acting like graphic neurons. It forms a kind of absurd narrative, tracking references, ranging from the observation of the phenomenon ‘copy and paste’, to the notion of confinement, from an individual’s specific memory, to the spontaneous image.





 













 









 


Invitée lors du vernissage Ellah A. Thaun: 
http://youtu.be/xwA6unrj_70

Every Fake Is Thing, Laboratoire artistique, 2014
ZSenne Art Lab, Bruxelles
http://www.zsenne.be/